Notre Histoire

27 septembre 2008
Mon mari a 40 ans. C’est un amoureux de running, je décide donc de lui offrir une place au marathon de New York 2009.
J’en profite pour m’y inscrire en me disant qu’en 1 an, j’aurai le temps de m’entraîner…

17 décembre 2008
On me diagnostique un cancer du sein, et là tout s’enchaîne vitesse grand V : hospitalisation, ablation, chimio, perfusion d’un an d’anticorps, radiothérapie, hormonothérapie pour 5 ans… Dur-dur de continuer à courir avec tout ça, mais malgré tout, je garde encore le sourire… (pas toujours j’avoue !) et après plusieurs mois de combat, je rechausse les baskets.

Avril 2010
Reconstruction physique mais aussi mentale et hop ! C’est reparti pour la course avec un seul et unique
Objectif : FAIRE UN JOUR CE MARATHON DE NEW YORK

Septembre 2013
L’oncologue prévoit la fin des traitements d’hormonothérapie pour novembre 2014…
Novembre, novembre ??? Mais c’est le mois du marathon de New York !!!
C’est là que je me décide à nous inscrire.
Certains amis coureurs, ayant tant vécu nos moments difficiles, décident de se joindre à nous pour cette belle aventure : le marathon sera la dernière page du grand livre de ma vie de malade.
Course solidaire
Mon mari se transforme en coach et nous construit le plan d’entraînement.
Je raconte notre histoire, et beaucoup me disent que je devrais chercher un sponsor qui serait sûrement heureux de nous aider.
Damart Sport a répondu tout de suite à l’appel. Et durant l’entraînement jusqu’au jour J, leurs tenues ne nous quitteront plus…

Notre combat sera aussi celui de la lutte contre le cancer : on décide donc d’aider la recherche en récoltant des fonds pour La ligue contre le cancer. Grâce à la générosité des gens, nous avons récoltés près de 900€, je suis contente.

Novembre approche…
Les tenues sont prêtes !
On choisit une phrase qui nous parle à tous :

« SEUL ON VA VITE, ENSEMBLE ON VA PLUS LOIN ! »

New-York nous voilà !!!
On visite les incontournables et on reçoit les dossards tant attendus.

Jour J
Réveil 4h du mat, départ en bus vers Verrazano Bridge.
On installe les dossards, la pression monte.
Pour moi, c’est le dernier jour de médicament…

Yes !
On se couvre pour affronter les 4 heures d’attente sous le froid.
Et enfin, c’est parti !
La musique New-York New-York retentit : on démarre avec le sourire !
On engloutit les km, sans penser à nos pieds, nos muscles, notre soif… L’ambiance est telle que ce n’est qu’au bout de 28 km que j’ai commencé à sentir des difficultés.
Pendant 12 km, mon mari et mes amis m’ont aidée à finir en se relayant et me donnant la main.
Ils m’ont emmenée vers la victoire… et oui, 5H09 après nous avons passé la fameuse ligne FINISH !

We did it
Notre médaille autour du cou, on peut rentrer fiers de nous, forts de nos émotions partagées, émus d’avoir atteint un objectif qui nous portait depuis des mois pour certains, des années pour mon mari et moi.
Jamais on oubliera cette expérience, ces moments de partage, de rires, et aussi de douleurs…

Aujourd’hui
Ca y est, j’ai tourné la page de mon histoire, je peux fermer ce livre d’une époque difficile mais ayant permis des moments profonds, des rencontres incroyables et même des moments magiques… Je me sens légère, ayant porté sur mon dos la victoire dont je rêvais tant !
Je suis prête pour une nouvelle aventure !